LA CROIX

 

la croix

     

  

 reportage TVPI

LA CROIX

 

 Il n’y a, dans toute la commune, qu’un objet jugé digne de figurer sur l’inventaire supplémentaire des monuments historiques ; c’est une croix de pierre

.Elle se trouvait autrefois dans le cimetière qui entourait l’église  comme dans toutes les paroisses du Pays Basque. Depuis son inscription sur l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, elle a été placée tout près de l’église, à côté d’un bras du transept où elle est mieux protégée que précédemment.                                                                La croix elle-même est des plus simples. Sur le bras, on peut lire, gravée en champlevé, l’inscription courante : « O crux ave spes unica » Mais ce qui attire surtout l’attention, c’est le socle sur lequel elle repose. Il a la forme d’un cube sur les quatre faces  verticales duquel sont gravés des dessins assez curieux. Sur l’une on voit un écartelé avec un A dans chaque canton.

 Peut-être a-t-on voulu représenter l’initiale de la ville à une époque où Hendaye s’écrivait Andaye. Sur la face voisine est sculptée une grande étoile ; sur une autre, un croissant de lune à profil humain avec un oeil largement ouvert. Enfin, la quatrième face, ou plutôt la première, attendu qu’elle est parallèle au bras de la croix, présente une tête de monstre avec une large gueule ouverte. Si l’on rapproche ce dernier dessin de l’inscription dela croix, on semble fondé à penser que l’auteur a voulu représenter la porte de l’Enfer opposée à l’espérance du ciel donnée par l’inscription. On trouve en effet assez souvent des motifs similaires dans l’iconographie du Moyen Age. Il n’est pas possible de fixer la date de cette croix. Tout au plus pourrait-on la faire remonter au milieu du XVIIe siècle à l’époque de la constructionde l’église, lors de la création de la paroisse                                                      Du côté extérieur de l’église, près de l’entrée latérale, on peut voir la célèbre croix de pierre avec ses signes astraux, que d’aucuns- à tort ou à raison- qualifient de cabalistique. Les bras, aux extrémités dentelées portent l’incription

                                        O CRUX AVES PES UNICA

La croix est placée sur un socle.Sur la face antérieure est représenté un soleil dont le cercle enferme une tête de monstre et est cantonné par quatre étoiles. Sur la face latérale droite, un cerclr partagé en quatre cantonsdon chacun porte un  A  , initiale de andaye.Sur la face postérieure une étoile. Sur la face latérale de gauche, un croissant de lune à profil humain.

Cette croix provient du cimetière communal. Elle fut  transportée en 1842..Son origine est inconnue; peut être fin du 17 eme siècle ou début du 18°

Elle fait partie des traditions ésotériques de l’antique philosophie d’Hérmés

Curieusement  l’Eglise ne l’a jamais condamnée.Pourquoi ?

On lit sur le bras transversal O CROUX AVES PES UNICA   Tout un chacun peut lire            O CRUX AVE SPES UNICA      Salut Ô Croix, unique espoir

Mais ladisposition des lettres, disposition voulue, signifie en langage secret ,                                                                » Il est écrit que la vie se réfugie en un seul endroit  »             La situation de cet endroit, d’où les élus ( enfants d’Elie ) seront sauvés,il nous appartient de le trouver. Cela se fera si nous arrivons au stade de disciples du Christ lumière

I.N.R.I

  signifie pour tout chrétien  -Jesus Nazaremus Rex judeorum – Jesus de Nazaret roi des Juifs      Pour d’autres  » Igne Natura Renovatur Intégra  » La Nature sera rénovée intégralement par le feu.                                                      FACE 1 :  :Le  soleil   symbole du principe actif et chaud soleil                                                                          FACE  2 : La Lune  symbole du principe du symbole du principe passif et froid..Soleil et lune ne peuvent être dissociés                                                                       FACE 3  l’étoile, symbole de la lumière spirituelle            FACE  4  la plus ésotérique, si l’on peut dire. C’est un  simple cadre de deux diamètres en forme de Croix, partagés en quatre secteurs, avec la lettre  A   qui les désigne comme les  quatre âges du monde : or  argent  bronze  et feu  , qui reviennent périodiquement.

Le cercle c’est le monde, et la croix, c’est sa rédemption      Au moyen âge, les quatre A étaient par les quatre évangélistes entourant le Christ , figure humaine et vivante de la Criux rédemtptrice

Plusieurs savants se sont penchés sur l’étude de cette croix ésotérique. Parmi eux Fulcanelli, dans son livre  » le mystère des Cathédrales

Quant à l’origine de cette croix, elle est inconnué. Toutefois en prenant pour base de supputation la forme du soubassement et celle de la colonne, elle ne saurait être antérieure à la fin di XVII°siècle  Quoi qu’il en soit de son ancienneté. la croix de Hendaye, par la décoration de son piédestal, se montre bien le plus singulier monument du millénarisme primitif , la plus rare traduction symbolique du chiliasme que nous ayons jamais rencontré. On sait que cette doctrine faisait partie de la tradition ésotérique de l’antique philosophie d’Hermés

La naïveté des bas- reliefs , leur exécution malhabile, amènent à penser que ces emblèmes lapidaires ne sont pas l’oeuvre d’un professionnel  du cideau et du burin, mais nous devons reconnaître que l’obscur artisan de ces images incarnait  une science profonde et de réelles connaissances cosmographiques

Sur le bras transtraversal de la croix- une croix grecque – on relève l’inscrtion commune bizarrement taillée en saillie sur deux lignes parallèles, aux mots presque soudés                   Il semblerait que la déformation du mot SPES ( espérance ) e PES (pied ) par ablation de la colonne initiale, soit le résultat involontaire d’un manque absolu de pratique chez notre lapicide.   Un examen de celle-ci permet d’établir que les que les caractères en sont nets, sinon élégants, et ne se chevauchent pas. Il faut écarter toute erreur survenue pendant la taille. Cette erreur évidente a été, en réalité voulue.                                                                                   ( og )

__________________________________________________

Retour au 

SOMMAIRE               SUITE

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

__________________________________________________